Faire des disciples…à la maison, 2

Publié le 8 octobre 2014 dans Le mot du pasteur, Les articles du bulletin

La rentrée scolaire, avec son accent sur les enfants et leur éducation, ainsi que la population croissante de l’EBTM nous poussent à offrir quelques conseils sur l’éducation des enfants pour encourager les parents dans cette noble tâche…

En ce qui concerne l’éducation des enfants, plusieurs versets de la Bible nous encouragent à réussir les jeunes années. Les Proverbes (qui, rappelons-nous, sont des principes généraux de vie et pas forcément des promesses garanties comme dans la nouvelle alliance) disent : Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas (22.6), et Jésus a dit, « Laissez venir à moi les petits enfants… » (Marc 10.14). Évidemment, le travail des parents ne s’arrête pas avec les jeunes années, mais ces versets montrent qu’elles sont critiques dans la formation de l’enfant.

Pour cela, nous conseillons dans cet article de ne pas confier l’essentiel de l’éducation de vos enfants, ni à l’État, ni à l’écran, ni aux autres enfants du même âge, ni même à l’église. Examinons cela de plus près.

Ne confiez pas l’essentiel de leur éducation..à l’Etat.

Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Nos enfants n’appartiennent pas à César, mais à Dieu. Tout parent aujourd’hui doit savoir que cela va à l’encontre des idées reçues. Une sénatrice PS a récemment affirmé que « les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, » affichant une volonté de plus en plus poussée de la part de l’état à vouloir inculquer les enfants avec des valeurs séculières, humanistes et fausses. En tant que parents chrétiens, nous devons trouver des manières de résister à cette conception de l’éducation.

Ne confiez pas l’essentiel de leur éducation à… l’écran.

Les écrans (télé, ordi, tablette, portable) sont devenus une partie intégrale de notre vie et il ne s’agit pas de déplorer le progrès technologique. Toutefois, il serait insensé de ne pas reconnaître leur influence et de ne pas être modéré dans leur usage. Un article récent du New York Times montrait que les PDGs des boîtes comme Apple limitent l’usage des écrans chez eux avec leurs propres enfants. Mettre l’enfant devant la télé ou les jeux vidéos est souvent une solution de garde pratique et facile pour les parents, mais qu’en est-il du contenu pédagogique et édifiant ? Philippiens 4.8 et Psaume 101.3 s’appliquent tout aussi bien à l’écran.
Ceci dit, un foyer chrétien n’est pas principalement un lieu d’interdictions et de prohibitions. Lorsque Dieu a mis Adam dans le jardin, il y avait un seul arbre interdit ; tous les autres étaient accessibles. Les bons parents ne fonctionnent pas qu’avec des interdictions, au contraire, ils sont pro-actifs et créatifs pour proposer une multitude d’activités bienfaisantes et utiles aux enfants (jeux, lectures, sorties, projets service, etc). Une des meilleures choses que vous pouvez faire avec vos enfants, c’est de lire avec eux– la Bible, mais aussi toutes sortes de livres leur permettant de développer l’imagination, les valeurs chrétiennes et une vision biblique du monde.

Ne confiez pas l’essentiel de leur éducation… aux autres enfants (du même âge).

Il est tout à fait normal que les enfants passent du temps avec d’autres enfants du même âge, mais ces autres enfants ne sont pas toujours en mesure de fournir l’éducation et l’exemple qui tirent vers le haut. Ainsi, les enfants ont aussi besoin de côtoyer des personnes plus mures. Il peut être utile de cultiver des contextes où ils peuvent interagir avec des « grands » : des frères et soeurs plus âgés (d’où l’intérêt de réussir les aînés !), des adultes, des personnes âgées, etc.

Ne confiez pas l’essentiel de leur éducation… à l’église.

Partout, la Bible demande aux parents d’élever leurs enfants dans le Seigneur. Même l’église ne peut pas remplacer ce rôle. L’église doit être une aide, un accompagnement aux parents, mais elle ne peut pas prendre leur place. Les parents peuvent déléguer une partie de leur responsabilité d’éduquer à d’autres (l’état, l’école, l’église), mais ne doivent pas démissionner.

Élever des enfants en bas âge est un travail fatiguant qui demande beaucoup de sacrifices, mais rappelez les principes des semailles et de la moisson et sachez que Dieu « accorde une grâce plus grande » à tous ceux qui s’appuient sur lui.