Départ imminent…

Publié le 1 juillet 2013 dans Les articles du bulletin, Mission

header-cdi

II y a tout juste un siècle, en 1913, les habitants de la basse Côte d’Ivoire, fétichistes adonnés à la sorcellerie, avaient vu surgir un prophète noir. Il venait de l’Ouest, du Liberia, et longeait le rivage de village en village. Il prêchait le Dieu unique, le Dieu créateur de toutes choses, qui contrairement à ce qu’enseignait la tradition africaine, ne s’est pas détourné des hommes, au contraire, il les aime, les connaît et veut les sauver. Il a envoyé son Fils Jésus mort pour eux sur la croix. Tout cela est vrai, affirme Harris le prophète, car c’est attesté dans la Bible, le Livre de Dieu. Par milliers, les gens accourent pour entendre le message, ils jettent leurs fétiches, détruisent leurs idoles et se font baptiser. Harris poursuit sa route et annonce que bientôt viendront les hommes de la Bible, ils expliqueront le Livre de Dieu et leur apprendront à connaître le Dieu Tout Puissant. Ils vous diront ce que Dieu a fait pour sauver les hommes et vous montreront le chemin du salut.

« Ces hommes attendent, et attendent encore. Ils attendent depuis 10 ans » disait M. Blocher dans son cours d’Histoire des missions à l’Institut Biblique de Nogent, et il ajoutait « Qui ira leur montrer le chemin du salut ? » Lorsque Daniel Richard entend ce récit, il est bouleversé, tout comme Laure sa fiancée. A la fin de leurs études ils se marient et partent pour Abidjan. Nous sommes en 1927, la Mission Biblique est née.
Ensuite, l’œuvre s’est développée dans différentes régions du pays et de nouveaux missionnaires ont rejoint la famille Richard. En 1977, la Mission Biblique laisse les commandes de l’œuvre à l’UEESO-CI (L’Union des Eglises Evangéliques du Sud-Ouest de Côte D’Ivoire) et devient un partenaire privilégié. (D’APRÈS LE LIVRE DE JEANNE DECORVET « LES MATINS DE DIEU »)

C’est cette œuvre que nous rejoindrons pour 3 semaines du 16 juillet au 7 août. Notre équipe (18 personnes) est prête, ou presque… Les billets sont pris, les vaccins sont faits, les visas sont obtenus, la pression monte…! Jeanne Colas (Rouen) a présenté le projet dans plusieurs églises et nous sommes reconnaissants pour le bon accueil qui lui a été réservé et l’intérêt manifesté pour cette œuvre missionnaire.
Le programme de notre séjour est établi d’une manière précise ; nous remercions le pasteur Michel Loh d’Abidjan et Hans Dietter (missionnaire) qui ont préparé activement notre séjour.

Du 17 au 23 juillet à Abidjan, l’équipe médicale dispensera des soins au centre médico-social d’El-Rapha, pendant qu’une équipe travaillera parmi les enfants dans le quartier de Cocody ainsi qu’à l’évangélisation à Bingerville et une troisième équipe travaillera à la rénovation du foyer des étudiants. Nous organiserons une réunion de couples le samedi et assurerons l’enseignement dans 3 cultes le dimanche matin pour les adultes et les enfants. Le dimanche après-midi sera consacré à l’enseignement sur « La louange et l’art, quelle contribution au réveil spirituel de l’église ? », ainsi qu’à une rencontre avec des jeunes sur le thème: « Le rôle de la jeunesse dans le développement de l’église ».

Le 24 juillet, après l’arrivée de la seconde équipe, nous nous rendrons à Man, 600 km au Nord-Ouest d’Abidjan.

Du 25 au 31 juillet, l’équipe médicale sera à l’œuvre à la Pouponnière, au centre d’handicapés et service d’appareillage, au centre médical Salem (spécialisé dans le VIH), au centre de Santé de Bethsaïda (Groupes Bibliques des Hôpitaux), pendant qu’une autre équipe se rendra dans un quartier précaire pour annoncer l’Évangile aux enfants et s’impliquera dans un camp d’enfants. L’équipe travaux se lancera dans la rénovation du logement des étudiants (électricité, peinture…), la construction de la clôture. Ce sera aussi l’occasion d’enseigner les responsables de la région sur « L’intendance de l’église, gestion des biens et financière », « L’importance de la musique dans l’église », « La formation des moniteurs d’école du dimanche ». Les différents cultes dans les quartiers de Man.

Le 1er août, nous retournerons sur Abidjan et ce sera le départ de la première équipe. Du 1er au 6 août, l’équipe de 9 personnes poursuivra la rénovation du foyer des étudiants, enseignera sur « L’administration, l’organisation et l’intendance » pour la région d’Abidjan, enseignera lors des cultes, et travaillera parmi les enfants, pour ensuite rentrer en France le 7 août.

Encore une fois, nous remercions tous ceux qui ont participé dans le soutien et la prière pour ce projet. « Que Dieu nous bénisse tous. »