Au fait, ça parle de quoi?

Publié le 4 octobre 2010 dans Le mot du pasteur

La Bible, de quoi parle-t-elle vraiment ? La Bible parle-t-elle surtout de moi et de ce que je dois faire, ou parle-t-elle surtout de Christ et de ce qu’il a fait ? Par exemple, l’histoire de David et Goliath : parle-t-elle surtout de moi et comment je dois être comme David ou parle-t-elle surtout de Christ, celui qui affronta les seuls géants qui peuvent vraiment nous détruire et dont la victoire nous est imputée ?  Notre réponse à cette question détermine grandement notre compréhension des Écritures.  Lorsque nous commençons à lire la Bible en gardant Christ au centre, cela change tout.   Nous découvrons que..
Jésus est le véritable et meilleur Adam qui réussit l’épreuve dans le jardin et dont l’obéissance nous est imputée.
Jésus et le véritable et meilleur Abel, tué quoique innocent et dont le sang crie pour notre pardon et non pas pour notre condamnation.
Jésus est le véritable et meilleur Abraham qui répond à l’appel de Dieu de quitter sa patrie, qui part vers une terre étrangère pour créer le nouveau peuple de Dieu.
Jésus est le véritable et meilleur Isaac qui, non seulement est offert par son père, mais sacrifié.  Dieu avait dit à Abraham « maintenant je sais que tu m’aimes parce que tu n’as pas refusé ton fils, » mais maintenant, nous pouvons regarder à Dieu emmenant son fils sur la montagne, le sacrifiant, et dire, « maintenant je sais que tu m’aimes parce que tu n’as pas refusé ton Fils. »
Jésus est le véritable et meilleur Jacob qui lutta avec Dieu, prenant le coup de la justice, afin que nous, comme Jacob, puissions recevoir les blessures de la grâce qui nous humilient et nous disciplinent.
Jésus est le véritable et meilleur Joseph qui, assis à la droite du roi, pardonne ceux qui l’ont trahi et livré et qui utilise son pouvoir pour les sauver.
Jésus est le véritable et meilleur Moïse qui conduit son peuple, qui intercède pour leur établir une nouvelle alliance et qui meurt en dehors du pays promis pour que son peuple puisse y entrer.
Jésus est le véritable et meilleur Rocher, frappé avec la verge de la justice de Dieu, pour nous abreuver dans le désert.
Jésus est le véritable et meilleur Job qui souffre innocemment et qui intercède pour sauver ses amis stupides.
Jésus est le véritable et meilleur David, dont la victoire devient la victoire du peuple, quoiqu’ils n’aient pas soulevé le moindre caillou pour l’accomplir.
Jésus est le véritable et meilleur Esther qui n’a pas simplement risqué sa position et son palais, mais qui a perdu l’ultime position et palais, qui n’a pas dit « si je dois périr, je périrai » mais qui dit « quand je dois périr, je périrai » pour sauver son peuple.
Jésus est le véritable et meilleur Jonas, jeté dans l’abîme pour calmer la tempête de la colère de Dieu.
C’est lui le véritable agneau pascal, le véritable temple, le vrai prophète, le vrai roi, le vrai sacrificateur, le vrai sacrifice, la véritable lumière, le vrai pain, etc.
Vois-tu ? La Bible ne parle pas de toi.  La Bible parle de Lui.
-T. Keller